Peut on aimer plusieurs personnes à la fois ?

Publié le 9 Février 2012

 

Dialogue entre un africain polygame et un européen monogame

Par Fanny élève de terminale L

polygamie.jpg

 

Africain : dans notre culture, les hommes peuvent avoir plusieurs femmes et cela est tout à fait normal.

 

L’européen : très bien mais peux-tu toutes les aimer ?

 

Africain : bien sûr, je peux toutes les aimer et je les aime mais toutes pour des raisons différentes! Ma première femme cuisine très bien, la deuxième a des cheveux sublimes…

Il y a de multiples raisons d’aimer plusieurs femmes.

 

Européen : d’accord mais si tu arrives à donner les raisons de ton amour penses-tu réellement les aimer toute du même amour inconditionnel ?

 

Africain : tu sais je tiens à toutes ces femmes, même si elles vieillissent, qu’elles deviennent laides, aigries et bien je les aime toutes autant. Puis- je te poser une question ?

 

Européen : vas-y je t’écoute.

 

Africain : comment fais tu pour aimer toute ta vie une seule et même femme ?

Toutes les femmes sont désirables, tu ne peux pas choisir entre toutes les femmes de n’en aimer qu’une. Il y forcément un moment dans ta vie ou tu désires une autre femme que celle que tu aimes.

 

Européen : si, je peux n'en aimer qu’une seule, par cet acte je lui prouve mon amour et mon dévouement pour elle. Comme fais-tu pour penser à toutes tes femmes à la fois ? N’as-tu pas une préférence pour une de tes femmes et n’y en a-t-il pas une qui te manque plus que les autres quand tu ne les vois pas toutes ?

 

Africain : je les aime toutes, ou plutôt je les désire toutes, c’est pour cela que je peux penser à toutes à la fois. Pourtant tu as raison sur un point, il y a une femme en particulier qui me manque plus que les autres mais je serais incapable de te dire si je l’aime plus que les autres.

 

Européen : si l’une de tes femmes mourait, serais-tu triste de la perdre ?

 

Africain : oui évidement, je serais triste pour la simple et bonne raison que je l’aime et que je la connaîs. Pourtant je me rends compte en répondant à ta question que je ne serais pas aussi triste que si c’était ma femme préférée qui mourait.

 

Européen : en apportant une nuance à ta tristesse selon la femme que tu perds, tu apportes une différence à l’amour que tu portes à tes femmes, ta femme préférée étant celle que tu aimes le plus.

 

Africain : oui vu comme cela je suis d’accord avec toi, ma « femme préférée » comme tu dis, a tout mon amour, pourtant il m’arrive également d’avoir du désir pour d’autres femmes et si je les aime, je les aime pour différentes raisons. Mais je ne peux pas croire que tu puisses ne pas désirer d’autres femmes que celle que tu aimes, c’est impossible. Chez moi, même si j’aime ma femme et que j’ai du désir pour elle, il se peut qu’en parallèle j’éprouve du désir pour une autre femme mais l’accomplissement de ce désir ne changera en rien mes sentiments pour ma femme car c’est elle que j’aime le plus. Si toutefois je venais à aimer la femme pour laquelle j’ai eu du désir et bien je ne l’aimerais jamais comme ma femme préférée. Et je peux aussi avoir du désir pour une femme et ne pas l’assouvir cela est également possible, nous ne sommes pas des barbares.

 

Européen : tu sais chez nous, ce que tu pratiques en toute liberté chez toi est considéré comme une trahison à la personne préférée, c’est pourquoi nous assouvissons nos désirs pour d’autres femmes (et réciproquement les femmes assouvissent leurs désirs pour d'autres hommes) en secret, afin de ne pas blesser la personne que nous aimons le plus.

polyandrie.jpg

 

Africain : en définitive, nous pratiquons les mêmes actes, nous aimons une femme, notre « préférée » et nous avons aussi du désir que nous assouvissons ou non avec d’autres femmes. Seulement vous les européens vous êtes beaucoup plus hypocrites que nous par rapport à vos désirs.

 

Européen : oui, c’est tout à fait cela.

 

 

polygamie-2.jpgMarie-Agnès propose de lire ce texte de l'écrivain Fatou Diome qui critique la polygamie. Ce texte donne à réfléchir et permet de se placer du point de vue des femmes. On pourra aussi consulter cette page où il est question du dernier roman de cette auteure sénégalaise.

Rédigé par Laulevant

Publié dans #Texte libre

Commenter cet article