Le corps et l'esprit (vidéo d'une chorégraphie)

Publié le 15 Février 2013

Alixia, élève de TS4 a imaginé cette chorégraphie pour montrer les relations du corps et de l'esprit.

 

 

 

 


Chorégraphie : Alixia Plubeau

Musiques : Intermission, Blur

Cleaning appartement, Clint Mansell

 

 

Le corps et l'esprit peuvent-ils être indépendants l'un de l'autre ?

 

Les danseurs classiques sont souvent perçus comme ayant une maîtrise totale de leur corps. Dans cette chorégraphie, le corps se libère de tout contrôle et s'exprime seul. La danseuse entre dans un état de folie, qui se termine par la mort du corps et de l'esprit.

La folie est-elle due à la prise d'indépendance du corps sur l'esprit, ou est-elle due à un dysfonctionnement de l'esprit qui se répercute alors sur le corps ?

Certains philosophes tels que Descartes pensent que l'esprit a une emprise sur le corps. Ainsi faisons-nous l'expérience de notre esprit, ou conscience, décidant de mouvoir notre corps. Il semble que notre corps exécute les ordres de notre conscience lorsque, par exemple, nous décidons de nous lever et de nous déplacer. Il y aurait alors deux entités différentes, le corps qui est divisible et matériel et un esprit indivisible et immatériel. Ainsi selon Descartes, le corps et l'esprit pourraient être indépendants l'un de l'autre, d'ailleurs, pense-t-il, ce dernier survit au corps après la mort.

Mais cette analyse montre la puissance de l'esprit sur le corps, sans connaître la puissance du corps lui-même.

A l'opposé de Descartes, Spinoza pense que le corps et l'esprit ne sont pas deux entités différentes mais deux façons de comprendre une seule réalité. Ainsi le corps et l'esprit serait comme les deux faces d'une pièce de monnaie, identique mais perçus sous deux angles différents celui de la substance matérielle ou celui de la substance pensante.

On sait par expérience que "si l'esprit humain n'était pas capable de penser, le corps serait inerte", cela se produit par exemple dans la mort cérébrale. Ce phénomène se produit aussi inversement. Si "le corps est inerte, l'esprit est en même temps incapable de penser" comme dans le cas du sommeil. Donc le corps et l'esprit sont dépendants l'un de l'autre.

Alors, lorsque le corps invente des mouvements, se libère des gestes habituels que la vie normée de la société nous a fait contracter, l'esprit découvre-t-il lui aussi des pensées nouvelles?

« Personne, en effet , n’a jusqu’ici déterminé ce que peut le corps, c’est-à-dire que l’expérience n’a jusqu’ici enseigné à personne ce que, grâce aux seules lois de la Nature, − en tant qu’elle est uniquement considérée comme corporelle, − le corps peut ou ne peut pas faire, à moins d’être déterminé par l’esprit. Car personne jusqu’ici n’a connu la structure du corps assez exactement pour en expliquer toutes les fonctions, et je ne veux rien dire ici de ce que l’on observe chez les bêtes et qui dépasse de loin la sagacité humaine, ni des nombreux actes que les somnambules accomplissent durant le sommeil et qu’ils n’oseraient pas faire éveillés ; ce qui prouve assez que le corps, par les seules lois de sa nature, peut beaucoup de choses dont son esprit reste étonné. »

Spinoza Ethique, Livre III, scolie de la prop. 2

 

 

 

 

Rédigé par Laulevant

Publié dans #Vidéos

Commenter cet article