La perfection a-t-elle des limites?

Publié le 2 Juillet 2014

 

Un contre philosophique écrit par Manon Nourdin élève de terminale S. N'hésitez pas à proposez dans les commentaires, des questions philosophiques que ce conte vous semble soulever.

 

 

Un roi proclamait à qui voulait l'entendre que son royaume était la seule perfection de ce monde.

Un vieux sage, intrigué, et à qui étaient parvenues ces rumeurs, décida d'aller voir par lui-même ce fameux royaume.

Il entreprit alors, pour satisfaire sa curiosité, un long voyage jusqu'à cet endroit devant être parfait.

Panneau_gauche_Jardin_des_Delices_ajuste2.jpg

Lorsqu'il arriva, il fut réellement surpris car ce qu’il voyait dépassait ses attentes, les habitants étaient aisés, tous parés de belles étoffes, pas un n’était maigre, ils mangeaient tous à leur faim. Néanmoins une chose avait surpris le sage c’est que ce royaume était perdu au milieu de nulle part et de hautes murailles l’entouraient. Il avait pourtant pu entrer dans le royaume et comprit alors que ces murailles servaient à ne point en sortir. Il alla donc questionner les habitants :

« N’êtes-vous donc jamais sorti de votre royaume » demandait-il à qui il rencontrait. Et les habitants répondaient que non, le dehors selon les dires du roi était désolation et danger constants. Le sage riait à ses réflexions en disant qu’il venait de l’extérieur et qu’il pouvait voyager partout et quand il voulait, qu’il avait pu voir mille et une choses plus belles les unes que les autres. Et ainsi naquit le désir chez les habitants du royaume. Certains comprirent qu’il leur manquait la liberté et se rendirent aux portes du royaume, demandant qu’on leur ouvre, mais elles restèrent hermétiquement closes. Enfin leurs yeux s’ouvrirent sur ladite perfection de leur royaume, était-il si parfait s’ils ne pouvaient faire leurs propres choix ? Tous pourtant ne s’étaient pas rangés au même avis. Pour certains la perfection ne pouvait exister sans limites et pour d’autres il fallait lui en poser. Ainsi surgit le trouble au royaume. Le roi entendit rapidement parler de ce vieil homme qui était venu mettre un terme à la paix et la perfection de son royaume et désira le rencontrer. Le sage dit au roi que la perfection était une idée personnelle, qu’elle apparaissait différemment pour chacun et que les habitants avaient besoin de pouvoir faire leurs propres choix. Le roi qui était finalement un tyran plus qu’un roi fut outré et entreprit de bannir le sage qui rompait la perfection qu’il avait établi pour tous ses habitants. Et en faisant sortir le sage des murailles, le tyran eu définitivement tout détruit car si une personne sortait pourquoi pas deux puis trois ? Ainsi le sage avait provoqué quelque chose d’irréversible car le chaos régnait désormais dans les esprits des habitants. Tant de questions les habitaient désormais, contrairement à leur vie qui avait précédée l’arrivée du sage.

Rédigé par Laulevant

Publié dans #Texte libre

Commenter cet article