La douleur

Publié le 17 Janvier 2010

Texte de Marine, TS3

La douleur est à la fois un sentiment et une sensation ressentie par l’être humain ou même les animaux. Cette sensation peut survenir suite à une violence physique ou morale. Cependant, dans les deux cas elle nous touche, nous attaque et parfois même nous détruit. Cette douleur peut être vue et ressentie par les autres lorsqu’elle est de l’ordre physique. Par exemple suite à un accident, nos blessures et notre douleur sont visibles sur notre peau à travers des hématomes, des plaies, des cicatrices ou même des déformations physiques. Dans d’autres cas, cette douleur peut être d’ordre moral. Lors d’une agression ou d’une violence morale, une atteinte est portée à notre psychologie, à notre raison, à nos sentiments qui peut alors nous toucher au plus profond de nous. Ce type de violence peut alors provoquer chez tout individu une douleur encore plus importante et plus profonde qu’une douleur physique. Dans certains cas particuliers, comme la violence conjugale, les femmes (ou les hommes) ressentent à la fois une douleur physique suite aux coups et une douleur morale qu’ils essaient de cacher. Lorsque cette violence physique est découverte et stoppée, reste encore cette douleur morale qui les humilie, les blessee t parfois les conduit même à la mort. La douleur peut donc être une sensation superficielle visible sur la peau ou alors un sentiment beaucoup plus profond qui nous ronge.

En effet, cette douleur si profonde provoque à la fois un manque d’assurance, une perte totale de confiance en soi et parfois même en les autres. Dans d’autres cas, par exemple suite à un viol, la femme en question se sent salie, vide et se dégoute en quelque sorte. L’image de soi est détruite. Une partie intime du corps a disparu, a été attaquée et volée. Cette douleur qui ronge alors la personne peu s’attaquer à sa morale et dégrader son état psychologique. Une douleur morale qui doit être soignée par l’intermédiaire de psychologue par exemple et par la présence de la famille. Dans d’autres cas, comme après une amputation où une déformation physique grave, la personne blessée refoule son identité face aux autres. Elle se sent alors réduite, rabaissée, inhumaine, déformée et non conforme à la normale. Sa personnalité lui semble être inexistante ainsi que sa présence sur Terre. Ce mal peut alors la pousser à se suicider car même sa raison est touchée.

Publié dans #Texte libre

Commenter cet article