Hommage à Christèle Vincent-Vingler

Publié le 19 Septembre 2010

Nous voudrions rendre hommage à celle qui fut notre Proviseur-Adjointe, qui fut bien plus qu’une gestionnaire et une administrative de l’enseignement puisqu’elle sut apporter à notre établissement une ouverture sur le monde. Elle ne considérait pas le lycée comme un sanctuaire mais comme un lieu permanent de rencontres, d’échanges et de découvertes. Elle prit l’initiative d’inviter dans notre communauté scolaire un grand nombre d’intellectuels, philosophes, historiens, écrivains, journalistes mais surtout des penseurs défendant des valeurs, des visions du monde qui ne trouvaient pas à s’exprimer sur l’espace public. Elle savait se révolter, se scandaliser mais aussi ne pas se décourager, résister à tout ce qui peut défaire notre monde. Elle voulait faire entendre d’autres voix, ouvrir le champ des possibles.

 

Depuis trois ans elle bousculait en douceur nos routines, le repli sur une conception étriquée de l’enseignement. Elle ouvrait les portes, apportait un nouveau souffle sans rien nous imposer. Son enthousiasme nous entraînait, nous incitait à nous former, à réfléchir, à prendre du recul, à considérer notre métier avec un autre regard.

 

 

Dans une communauté éducative dans laquelle on a l’habitude de travailler seuls, elle savait remettre du lien, de l’écoute, toujours avec délicatesse. Elle nous proposait sans jouer de son autorité, de nous réunir, de nous faire travailler ensemble. Elle savait toujours établir un climat de confiance dans lequel chacun pouvait donner le meilleur de lui même .

 

 

Elle fut capable de nous faire grandir en faisant du lycée un lieu d’émulation loin de la seule compétition scolaire. Elle souhaitait avant tout que les élèves soient heureux dans leur lycée, et nous sommes certaines qu’elle parvenait aussi à rendre ses enseignants heureux. Depuis 2009, notre communauté éducative a été dirigée par trois femmes exceptionnelles qui savaient se compléter, travailler dans l’harmonie.

 

 

Son esprit curieux de tout, sa douceur dans les relations et surtout son sourire ne pourront jamais disparaître de nos cœurs et de nos mémoires.

Chantal Guillaume, Laurence Bouchet

Commenter cet article

Chloé 11/12/2010 17:12


Texte magnifique.

Je voudrais encore la remercier de nous avoir autant soutenue dans notre projet d'une classe "un peu spéciale". C'est grâce à elle si ce projet a vue le jour aujourd'hui, grâce à son soutien
permanent, elle à toujours cru en nous, et a su nous écouter.
Et je crois qu'il faut se battre pour que ce projet continue et ce passe dans les meilleures conditions possibles, certes pour essayer de faire changer les choses mais surtout pour elle.