Maîtriser ses sentiments

Publié le 28 Septembre 2009

  Synthèse du débat des TS3 le 21/09/09

Peut-on maîtriser ses sentiments?

Ce débat a fait suite à l'exposé trois minutes de Juline

 

Maîtriser ses sentiments est-ce ne pas les éprouver ?

Cela paraît impossible. On ne peut pas ne pas sentir ce qu’on ressent.

 

Est-ce les éprouver sans les montrer ?

Dans ce cas on cache ses sentiments mais on ne les maîtrise pas pour autant.

Maîtriser ses sentiments ce n’est pas forcément s’empêcher de les éprouver, mais y mettre des limites. C’est la raison qui nous aide à le faire, elle nous permet de prendre du recul. On apprend dès le plus jeune âge à contrôler nos sentiments en particulier la colère. Un enfant qui n’est pas content envers le professeur va éprouver de la colère. Il apprendra à la contrôler pour éviter les conséquences qui pourraient être catastrophiques.

 Pourtant les sentiments peuvent l’emporter sur la raison.

 

Quelle est la force de la raison face aux sentiments ?

Cela dépend de l’importance des sentiments éprouvés par quelqu’un.

Maitriser ses sentiments c’est maîtriser son attitude face à ces sentiments.

Publié dans #Débat en classe

Commenter cet article

Bleunwenn 04/05/2011 18:31



Je vais omettre une critique. On peut maîtriser ses sentiments. Et il peut arriver à la force des choses, de ne plus rien ressentir. Soit dans le cas où on a trop souffert et l'on devient d'une
extrême indifférence, soit dans le cas où on le fait consciemment. Le problème dans l'abscence d'émotion, c'est un profond ennui. Toutes choses semblent plates, sans intérêt. Mais un psychologue
m'a dit qu'à force de s'entraîner à ne rien ressentir, on fini par ne plus rien ressentir à l'avenir, et d'avoir des difficultés à revenir en arrière. Et des gens peuvent ne rien ressentir, et
marcher comme des magnétoscopes: Ils font toujours la même chose, disent toujours la même chose, ne sont ni triste, ni joyeux, mais ils sont absolument incapable de se remettre en question
puisque rien ne les touche. Ils s'en foutent. L'émotion est quelque chose qui s'apprend en société. L'une des rares émotions réelles, c'est la peur, tout bonnement parce que c'est un instinct de
survie, un réflexe, une décharge électrique. Même la tristesse, n'est pas une émotion réelle. Certains n'éprouvent rien quand l'un de leur parent meurt, parce que c'est comme ça, tout le monde
meurt. Ils savent de toute façon que la vie peut continuer sans eux. Donc il continue. Point.