organiser un débat philo sur un texte

Publié le 15 Mars 2009

1°Un élève lit le texte à haute voix

 

Les enjeux du texte. L’animateur (qui peut être le professeur ou encore un élève qui se porte volontaire) demande que chaque participant dégage la thèse du texte (= idée générale = idée principale) et la note sur une feuille. Il doit pouvoir citer les mots du texte, le passage qui lui permettent d’affirmer qu’il s’agit bien de l’idée générale.

 

3°Noter les différentes propositions, les différentes hypothèses sur l’idée générale au tableau.

1.

2.

3

4°Les élèves comparent les hypothèses sur la thèse.

Est-ce bien l’idée centrale ou s’agit-il d’une idée annexe ?

L’hypothèse proposée correspond-elle bien à ce que dit l’auteur ? Peut-on le vérifier dans le texte ?

 

5°  Celui à qui il semble qu’une hypothèse n’est pas en accord avec le texte, ou ne semble pas centrale, émet une objection, pose une question à l’auteur de l’hypothèse qu’il conteste.

 

Après discussion le groupe se met d’accord sur l’idée générale du texte

 

Les idées du texte. Les élèves notent deux autres idées du texte qui leur paraissent importantes.

 

7° Quelques unes de ces idées sont notées au tableau pour être examinées.

 

8° Même travail que pour la thèse. S’agit-il bien d’une idée du texte ? etc…

 

Vérifier qu’aucune idée importante n’a été oubliée

 

Les enjeux du texte. Chacun note pourquoi ce texte est important. Quelles sont les idées, les préjugés qui sont remis en question ? Quelles sont les conséquences de la thèse affirmée par l’auteur ?

Quelques propositions sont notées au tableau et une discussion s’engage.

 

10° Chacun note s’il est en accord et en désaccord avec la thèse du texte en expliquant pourquoi. Ces arguments peuvent être notés au tableau et discutés.

 

 Un secrétaire peut prendre des notes, le débat peut aussi être enregistré ou filmé, l’idée étant de pourvoir faire retour lors  d’une séance suivante sur ce qui a été dit.

Régulièrement l’animateur opère une synthèse récapitulant les idées principales, jusqu’à ce qu’on parvienne à une conclusion qui pourra lors d’un débat suivant être reprise.

 

 

 

Commenter cet article