s'aimer à distance

Publié le 17 Janvier 2009

Emilie, TES1
On ne voit bien qu'avec le cœur, l'essentiel est invisible pour les yeux...Cette phrase de Saint-Exupéry, extraite du Petit Prince, est restée gravée dans les mémoires, comme LA phrase, la porte de d'entrée vers la sagesse de l'esprit...et du cœur. Mettant en évidence la distinction « cœur » et « yeux », séparant le spirituel et le matériel, il veut alors nous montrer que l'un est indispensable et plus encore alors que l'autre est futile.
Et donc, loin des yeux, près du cœur ?

Au premier abord, il est dur de répondre à cette question, parce que l'on a beau dire tout ce que l'on veut, dans une certaine mesure, loin des yeux... loin du cœur.
Car même avec toute la bonne volonté et toute la sagesse du monde, être éloigné de celui que l'on aime n'est pas une partie de plaisir ; avec la distance s'installe l'absence...et le manque, même si cela peut également permettre la mise en place d'un dialogue qui n'aurait pas forcément eu lieu sans cet éloignement physique. Il n'empêche que ne pas être près des personnes que l'on aime engendre un vide, une absence, un gouffre parfois très dur à combler, et la vie perd soudainement de son intérêt... 

Si la distance pose alors des difficultés en terme d'absence, de manque vis-à-vis de l'autre, elle peut également mettre en péril la survie des sentiments.
En effet, on aime une personne pour ce qu'elle est, son caractère, ses attitudes, ses habitudes...et avec la distance arrive alors le risque de ne plus percevoir ces petits riens, de laisser les sentiments s'effacer à petit feu... car le contact « physique » demeure indispensable à la survie d'une relation. Et puis, si comme le disait Léo Ferré, « Avec le temps va tout s'en va.. », et plus encore avec la distance ? Cela se voit bien au niveau des amitiés que l'on croyait inébranlables et éternelles, alors qu'il suffit de ne plus se voir quelques temps pour que tout se transforme et que de confidences en confidences, on passe à un vulgaire « salut ça va ? » Comme si la distance jouait sur nos sentiments, nous faisait voir la réalité en face, nous rendait plus lucides et permettait de prendre du recul...
... et nous montrait finalement quelles sont les personnes qui comptent vraiment, celles pour lesquelles on donnerait tout et dont on sait alors que c'est réciproque, car cette relation, amicale ou amoureuse, aura résisté à l'un de ses pires obstacles avec le temps, la distance. C'est ici que l'on ne voit bien qu'avec le cœur, la distance étant difficile à surmonter, c'est alors une preuve de la force des sentiments qui nous animent que de la surmonter.

Publié dans #Texte libre

Commenter cet article