Bac pro philo : qu'est-ce que l'amour?

Publié le 3 Décembre 2008

Parmi les nombreux sujets qu'ils avaient choisis, les lycéens de Bac professionnel ont décidé de s'interroger sur l'amour.

Ils ont distingué différentes formes d'amour pour se demander si dans tous les cas on parle bien de la même chose :

-         L'amour dans la famille

-         L'amour de Dieu

-         L'amour des magasins

-         L'amour/amitié

-         L'amour quand on est amoureux

-         L'amour de soi-même

-         L'amour de la nature

-         L'amour du peuple


Parmi ces formes d'amour les élèves se sont accordés pour dire que dans les cas de l'amour des magasins et de l'amour de la nature on ne peut parler d'amour au sens strict car celui-ci suppose la possibilité d'une réciprocité. Quand on aime, on s'attend à ce que celui qu'on aime nous aime en retour même si ce n'est pas toujours le cas.

Puis les élèves ont essayé de distinguer l'amour familial de l'amour qu'on ressent dans la passion amoureuse. Marion qui a un bébé de 8 mois a dit que l'amour pour un enfant se construit : tous les jours on découvre quelque chose de nouveau dans le rapport avec son enfant. Cet amour se construit donc avec le temps. Lorsqu'on est amoureux c'est différent, on peut avoir un coup de foudre et l'on n'a rien besoin de construire pour cela. Avec le temps cette passion née brusquement peut même disparaître. Donc dans un cas et dans l'autre ce n'est pas le même rapport au temps.

Les élèves se sont ensuite demandés si on peut aimer plusieurs personnes.

Plusieurs personnes dans sa vie ou plusieurs personnes à la fois ?

Certains ont reconnu qu'on peut aimer plusieurs personnes dans sa vie. Mais d'autres ont dit que même si on n'aime plusieurs personnes on ne connaît qu'un seul grand amour.

Puis la discussion a conduit les lycéens à se demander si on apprend à aimer.

Leslie : on apprend des connaissances mais pas des sentiments. Les sentiments ça vient tout seul sans qu'on ait besoin de leçon pour cela.

Margaux : on n'apprend pas à aimer mais qu'on apprend à connaître la personne qu'on aime.

Donc il y a bien un lien entre amour et apprentissage.

Mélanie : on apprend non seulement à connaître l'autre dans l'amour mais aussi soi-même.

Elodie : apprendre qui on est, est plus difficile qu'apprendre qui est l'autre. Apprendre sur soi demande de s'accepter, de ne pas se mentir, de se remettre aussi en question.

Margaux : mais apprendre par l'amour qui est l'autre est frustrant aussi car il ne correspond pas à ce qu'on avait imaginé.

Adem : on découvre que la personne qu'on aime n'est pas comme nous. Elle ne partage pas tous nos goûts, elle n'est pas comme on  imaginait. Alors pour la connaître il faut découvrir ce qu'elle aime.

Leslie : oui, et c'est une richesse parce qu'on peut aussi se mettre à aimer ce qu'elle aime, on découvre de nouvelles choses.

Dorothée : mais ce n'est pas seulement une question de goût. On pensait que la personne dont on était amoureux était gentille mais on se rend compte de son caractère.

Marion : on est toujours déçu parce que dans l'amour on cherche la perfection.

Anaïs : pourtant tout le monde sait bien que personne n'est parfait !

Margaux : oui mais c'est ça l'amour, on cherche ce qui est parfait et on idéalise.

Marion : on voit toujours l'autre un peu mieux qu'il n'est.


Il y avait encore beaucoup de choses à dire mais les élèves ont dû s'arrêter....alors, qui que vous soyez, si vous avez des idées à ajouter dans les commentaires... à vos claviers.

Peut-on aimer plusieurs personnes à la fois ?

Peut-on aimer sans idéaliser ?

Idéaliser et rêver d'une personne est-ce la même chose ?

Pourquoi aime-t-on idéaliser ?

Aime-t-on qu'une personne nous idéalise ?



Publié dans #Débat en classe

Commenter cet article

léa 16/12/2008 19:20

L'apprentissage de l'amour (connaître ses qualités et défauts, son caractère; découvrir, apprécier, désirer cette personne) est-il avant le sentiment d'amour puis s'affirme-t-il, se perfectionne-t-il pour savoir le moindre petit détail de la personne aimé pour ne pas être frustré quand on s'aperçoit que ce n'était pas la personne que l'on avait imaginé comme le dit Margaux. L'amour est-il une question de temps ?

Alexandra Humbert 03/12/2008 21:59

Bonjour !
Bravo pour toutes ces réflexions sur l'amour !
Je suis venue vous lire car je connais votre professeur, et elle m'a parlé de ce blog. J'aimerais juste réagir sur le fait d'idéaliser celui qu'on aime. Je suis amoureuse moi-même depuis plusieurs années de la même personne ; je pense que je le préfère à d'autres, mais je ne l'idéalise pas. La différence ? Je ne pense pas qu'il est le plus beau du monde, mais moi, je le préfère à mon voisin, à mon collègue, ou à tout autre personne que je peux croiser dans ma vie. Bien sûr, je vois bien qu'il a des défauts (!), mais comme il est, il est mieux que les autres, à mon goût... Je pense qu'aimer, ce n'est pas idéaliser quelqu'un, mais choisir quelqu'un parmi d'autres. La raison de ce choix, ce n'est pas que cette personne est la meilleure, mais qu'elle me plaît, tout simplement !
Bonne continuation à tous !
A.H.